Interface homme-machine : paradoxe du choix et moteurs de recherche

   
(English version - machine translation)


 
laboratoire

L'expérience utilisateur est au coeur des tests menés par les moteurs de recherche pour être plus efficaces. Parmi ces expérimentations tournant autour de l'interface homme-machine ou chercheur-moteur, la notion de "paradoxe du choix" est importante, voire capitale : faut-il proposer plus ou moins de liens dans les SERP, en tenant compte d'autres paramètres comme par exemple le temps dont dispose le visiteur pour trouver une information ? Voici une description de quelques expériences très intéressantes qui ont été menées dans ce domaine...

Début de l'article :


Dans cet article, nous allons écrire à propos d'un sujet légèrement différent de ceux que nous abordons d'habitude. En effet, il ne s'agira pas ici d'expliquer un algorithme de recherche d'information, ou de présenter une méthode permettant d'obtenir des résultats de classement exempts de spam, mais plutôt d'aborder le moteur sur le chapitre de l'interaction avec ses utilisateurs.

Les moteurs de recherche ont toujours une problématique de qualité, et cette dernière n'est mesurable que par la satisfaction des utilisateurs. Pour comprendre ce qu'il doit présenter, le moteur va faire évaluer ses classements (les SERP) par des humains, que l'on appelle généralement des quality raters. Lorsqu'on est informaticien, et encore plus quand on fait de l'algorithitmique ou de la programmation, on a tendance à croire que la qualité est un absolu : une page est pertinente ou pas pour un besoin informationnel donnée. L'algorithme est alors le juge de paix de la qualité, et une fois qu'il est bien calibré, il fournit des résultats pertinents.

Cependant, cette vision est naïve, en le sens qu'elle ne prend pas en compte les aspects psychologiques et ergonomiques du moteur. Il s'agit de ce que nous allons voir dans cet article, car ces aspects sont particulièrement importants.

Le phénomène particulier dont il sera question ici est celui de la surcharge de choix. L'idée est celle du paradoxe du choix, qui est donnée intuitivement dans la phrase suivante (Référence [1], voir en fin d'article) : « Fournir plus de possibilités, en particulier si elles sont pertinentes et si le succès du choix est important pour celui qui choisit, conduit à un moins bon choix et dégrade la satisfaction de la personne qui fait ce choix. »

Il existe une littérature abondante sur le sujet, et l'article que vous êtes actuellement en train de lire est largement une synthèse des deux articles de recherche suivants :
- "When more is less: the paradox of choice in search engine use." ([2])
- "Choice overload in search engine use?" ([3])

...

La suite de cet article est accessible aux abonnés à la lettre professionnelle "Recherche et Référencement" du site Abondance...


Plus d'infos pour les abonnés :

Taille de l'article : 6 pages (format A4 Word)
Auteur : Sylvain Peyronnet, co-fondateur et responsable des ix-labs, un laboratoire de recherche privé (http://www.peyronnet.eu/blog/) et Guillaume Peyronnet, gérant de Nalrem Médias (http://www.gpeyronnet.fr/nalrem-medias.html).

Formats disponibles : Word, PDF, HTML
Date de parution : 18 novembre 2014

- Télécharger l'article au format PDF

- Sommaire de la lettre R&R de novembre 2014

- Accès à la zone "Abonnés" du site Abondance.com


Plus d'infos pour les non-abonnés :

- Comment s'abonner à la lettre R&R ?

- Sommaire de la lettre R&R de novembre 2014

- Tous les articles de l'année 2014

- Sélection des meilleurs articles des 24 derniers mois


 
Un site du Réseau Abondance  : Information : Abondance - Forums Abondance - Boutique Abondance - Livre Référencement - Formation DVD Référencement | Outils : Outiref - Visiref - Spider SimulatorDivers / Jeux : Googlefight - Googland |  Moteurs de recherche : Mozbot.fr - Mozbot.com - Grifil.net - SearchWings