Le balisage sémantique : The Next SEO Big Thing ! (2ème partie)

   
(English version - machine translation)


 

Qui peut aujourd'hui ignorer les concepts de balisage sémantique, données structurées, rich snippets ou autres Schema.org à partir du moment où on s'intéresse au SEO et aux moteurs de recherche (entre autres) ? Ces données sont en effet au coeur du fonctionnement des moteurs et le seront de plus en plus. Il est donc nécessaire de les comprendre pour mieux les appréhender et les intégrer dans nos contenus. Après une présentation générale le mois dernier, nous entrons maintenant dans le vif du sujet avec quelques exemples qui montrent la richesse de ces balises et l'urgence qu'il y a à les maîtriser !

Début de l'article :

Le mois dernier, nous avons abordé les fondements du Web sémantique, les mécaniques utilisées par les moteurs de recherche pour comprendre le monde physique et nous avons commencé à comprendre l’importance du balisage schema.org pour valoriser nos contenus. Vous l’aurez compris, il s'agit ici d'un nouveau domaine technique qu’il est bon de maitriser pour exploiter les nouvelles capacités des moteurs de recherche.

Ce mois-ci, nous allons entrer plus en profondeur dans les syntaxes Microdata et Json-Ld, découvrir les meilleures pratiques pour décrire les entités nommées de votre contenu et passer en revue les nouvelles perspectives qu’offre le balisage sémantique.

Comment intégrer le balisage sémantique schema.org

L’enrichissement sémantique n’est possible qu’à partir d’un code source maîtrisé et par le respect des règles de définition validées par le “Schema.org Community Group” (https://www.w3.org/community/schemaorg/), mais avant toute chose, il faut saisir le concept des scopes, des types et de leurs propriétés.

Un itemscope représente une entité importante de la page. En Microdata il doit être ajouté à un élément du DOM qui contiendra toutes les balises filles définissant ses propriétés. En Json-Ld ce sera un objet Json codé avec des accolades { }.

Un itemtype est forcément appliqué à un itemscope, cela permet de le lier à son schéma de définition. Cette identification est faite au travers d’une URL vers la page de définition de l’entité sur le site schema.org.

Les syntaxes diffèrent, en Microdata l’URL est directement placée dans l’attribut itemtype, en Json-Ld on définit un attribut @context pour décrire le site source de la définition, puis il faut ajouter un attribut @context qui sera le nom exacte du type dans le site contexte.
...

La suite de cet article est accessible aux abonnés à la lettre professionnelle "Recherche et Référencement" du site Abondance...


Plus d'infos pour les abonnés :

Taille de l'article : 14 pages (format A4 Word)
Auteur : Erlé Alberton, Responsable SEO, Direction Digital Commerce, Orange France

Formats disponibles : Word, PDF
Date de parution : 15 octobre 2015

- Accès à la zone "Abonnés" du site Abondance.com


Plus d'infos pour les non-abonnés :

- Comment s'abonner à la lettre R&R ?

- Sommaire de la lettre R&R d'Octobre 2015

- Tous les articles de l'année 2015

- Sélection des meilleurs articles des 24 derniers mois


 
Un site du Réseau Abondance  : Information : Abondance - Forums Abondance - Boutique Abondance - Livre Référencement - Formation DVD Référencement | Outils : Outiref - Visiref - Spider SimulatorDivers / Jeux : Googlefight - Googland |  Moteurs de recherche : Mozbot.fr - Mozbot.com - Grifil.net - SearchWings