De la Google Search Quality à SEO...

   
(English version - machine translation)


 

Depuis vingt ans, le Web a beaucoup évolué et chacun d'entre nous a aussi bien changé. Le métier de SEO a eu sa part de changement, tout comme les moteurs de recherche et, bien sûr, les perosnnes qui y travaillent. Sébastien Monnier revient, pour ce numéro, sur les 30 mois qu'il a passés chez Google ainsi que sur sa vision des équipes "Search" du moteur de recherche, presque dix ans après son départ...

Début de l'article :

Entrer chez Google ... et en repartir !

Commençons par le début. Depuis 10 ans, on m'a posé de nombreuses fois cette question : “Comment es-tu entré chez Google ?” Non, je n’avais pas de réseau d’influence, je ne sortais pas d’une grande école et je n’avais pas le CV ultime (un peu de recherche et d’enseignement, mais rien de grandiose)... Parti à Dublin pour améliorer mon anglais, j’ai postulé à différents postes dont celui de Search Quality Evaluator. Je ne savais même pas que c’était pour Google ! Les entretiens se sont concentrés sur les compétences que j’avais acquises seul devant mon PC. Je passais alors beaucoup de temps à contribuer à Wikipedia, coder en PHP, faire des inscriptions annuaires, suivre les stats de mes sites sur Weborama, puis Google Analytics et à lire Abondance, et surtout, à l’époque, Moteurzine...
Je ne savais même pas que référenceur était un métier. Cela faisait partie de mes loisirs. L’acronyme SEO m’était totalement inconnu...

Arrivé chez Google en février 2007, on m’a vite fait comprendre que je n’entrais pas dans n’importe quelle équipe, mais dans une team ultra secrète dont je ne pouvais même pas, en théorie, discuter avec mes autres collègues. Cela s’est assoupli au fur et à mesure, mais logiquement, si une équipe anti-spam fait fuiter ses techniques de lutte, les spammeurs trouvent comment les contourner. C’était en tout cas l’idée de base sur laquelle était fondée l’équipe à cette époque.

Concrètement, je faisais quoi ?

Les 3 premiers mois, ce fut très répétitif : juger très rapidement un site en l’espace de quelques secondes pour évaluer son niveau de spam. Cette évaluation était presque un exercice puisqu’une évaluation de quelques secondes n’entraînait aucune pénalité directe. L’étape suivante, à laquelle j’ai heureusement accédé après le 1er trimestre, a été de gérer les pénalités des sites web. Ah oui, j’ai adoré faire cela : supprimer de l’index des pans entiers de sites de spam, des redirections trompeuses, des sites avec textes cachés, des sites satellites bourrés de pub... J’avais une grande productivité dans l’équipe et, cher lecteur, si vous aviez des pratiques douteuses entre 2007 et 2009, il y a de grandes chances que je vous aie collé une pénalité sur une petite poignée de domaines...

...
La suite de cet article est accessible aux abonnés à la lettre professionnelle "Recherche et Référencement" du site Abondance...


Plus d'infos pour les abonnés :

Auteur : Sébastien Monnier, fondateur de l'agence Woptimo (https://www.woptimo.com/).

Formats disponibles : HTML
Date de parution : 19 février 2018

- Accès à la zone "Abonnés" du site Abondance.com


Plus d'infos pour les non-abonnés :

- Comment s'abonner à la lettre R&R ?

- Sommaire de la lettre R&R N°200 de Février 2018

- Tous les articles de l'année 2018

- Sélection des meilleurs articles des 24 derniers mois

...

 
Un site du Réseau Abondance  : Information : Abondance - Forums Abondance - Boutique Abondance - Livre Référencement - Formation DVD Référencement | Outils : Outiref - Visiref - Spider SimulatorDivers / Jeux : Googlefight - Googland |  Moteurs de recherche : Mozbot.fr - Mozbot.com - Grifil.net - SearchWings